16.01.2013

48-Les mots et expressions de chez nous

48-EMPEGUER

« Avisa, ils vont l’empéguer », entendu sur les Barques à Narbonne à propos des policiers et leurs PV.

« Empéguer » d’ « empégar » en occitan vient de la « pega », la colle, employé à tout crin : le « pégot » c’est le cordonnier qui encolle la semelle ; du côté de Nîmes, vous irez à la « pégoulade », la retraite aux flambeaux ouvrant la féria.

A la mer quand il y a une longue période de marin ou de « grec » (vent d’Est), les narbonnais disent « ça pègue »

Il y aussi se faire « empéguer » par quelqu’un : une gifle en pleine poire ça peut remettre les idées en place !

Mais il y aussi, plus laid, « Estre empégat », c’est aussi « avoir cargat la muola » (chargé la mule), c'est-à-dire, bu beaucoup trop.

« Alora, méfi  (alors, attention) de se faire « crouiller (crolhar), attraper,  par la patrouille qui essaie de « claver » ceux qui ont trop d’amitié pour le « pastaga » et la « tisane de gavels »  (la tisane de sarments) !