20.06.2014

Le judo et les arts martiaux ont fait la fête

oc narbonne-plage

La clôture de la saison s'est terminée autour de Rachid Chacuoua récemment drapé de sa ceinture noire 3ème dan et gardien à la capitainerie du port..

C'est sous l'égide de  l'Entente Narbonne Sports  que les sportifs ont humé l'air des vacances et de l'amitié dans le centre sportif « Evasport ». Une centaine de personnes, enfants et parents, ont participé à la fête en pratiquant ou en s'initiant à la natation en la piscine proche, au tennis, judo,  jijitsu, krav mago, boxe tzi et pétanque pour les plus sportifs.

En fin d'après-midi, les adultes participaient à un concours de « Top Chef » autour d'une paella aussi délicieuse que savoureuse. 

Le tout dans une ambiance festive et généreuse.

oc narbonne-plage

oc narbonne-plage

17.01.2013

49-Les mots et expressions de chez nous

49-S’ENFADER

Ce verbe fait partie de la riche panoplie des  termes utilisés dans le Midi pour exprimer la colère, la « rogne ». Il s’est « enfadé » avec son équipier pendant la partie de boules ! 

La colère, la vraie, celle où l’on voit rouge, l’ire.

« S’enfader » signifie s’affoler, ou rendre fou en occitan et est tiré du catalan « enfadar ».

Plus communément utilisé pour faire comprendre que l’on est énervé ou que l’on nous énerve, mais aussi que l’on se dispute ou se querelle : «  je me suis encore enfadé avec la caissière  parce que je n’ai pas sorti les affaires du caddy »

 

12.01.2013

45-Les mots et expressions de chez nous

45-DESTIMBORLAT

En voilà un qui n’est pas très bien dans sa tête !

On dira de quelqu’un qu’il est « distimborlat » quand il est un peu fou, fou, un peu tracassé. Il n’en est pas au stade du « calut » dont l’état psychique est plus préoccupant. Attention,  il peut y arriver s’il exagère un tout petit peu !

Aujourd’hui on dirait déjanté, déphasé, bref, dans le vocabulaire très matérialiste de notre temps qu’il a pété un câble, une durite ou encore les plombs.

Un « timbol » ou un « timborle » par ici, c’est un fou. Mais attention, il faut savoir que loin des frontières occitanes, c’est aussi un nom de famille usité !

Mais, tout de même : le « distimborlat » fait plus que «  cabourdéjer »