08.03.2013

70-Les mots et expressions de chez nous.

70-ESCARRABILHAT

Il est tout « escarrabilhat » ! (escarrabillé en version francisée). Au départ cela se dit de quelqu’un qui a les yeux grands ouverts. Les yeux écarquillés.

Cela peut être par surprise, voire par stupéfaction : on parle alors de « ravi ». Mais cela peut être aussi pour mieux observer le monde qui nous entoure et en tirer, ainsi, toutes les leçons et tous les profits.

Le mot « escarrabilhat » a, en effet, pris les sens de malin, dégourdi. Cela dit, quant un enfant voit le parti qu’il peut tirer d’une situation, il peut se transformer en « bediga » (bête comme une brebis). Les yeux trop ouverts attirent l’attention des adultes, et ce n’est jamais bon quand ce gamin a une fantaisie en tête.

L’occitan montre bien, s’il en était besoin, toute l’étendue du langage imagé qu’il procure, et dans ce cas, celui qui prend le temps de contempler avec acuité son environnement est malin et dégourdi.)

07.03.2013

La tempête a fait de gros dégâts matériels

Si mardi la situation semblait être "normale" en journée malgré l'alerte programmée et la vigilance des services publics, la nuit qui s'en suivait n'était pas du même acabit et les choses se sont envenimées rapidement puisque la houle de la mer est passée au-dessus de la barre du mètre, donc, débordant sur les quais du port. Le vent d'est quant à lui soufflait entre 90 et 100 km/h.

06 03 2013 009.JPG

Dans la station le phénomène a été ressenti puisque au lever du jour, la mer recouvrait toute la plage et les vagues se brisaient sur le mur de digue. Dans les endroits les plus bas les gros rouleaux passaient au-dessus du mur de digue occasionnant de multiples dégâts dont le plus important sera, sans nul doute, le retard dans la finition des travaux du front de mer.

06 03 2013 002.JPG

Il n'y a plus de plage!

06 03 2013 014.JPG

Le temps de prendre ce cliché et patatras! Ma voiture est au milieiu de l'eau, une déferlante vient de passer le mur.

 

Pour le reste, beaucoup de travail pour les services techniques de la Ville de Narbonne,

06 03 2013 004.JPG

La Grande Bleue devenue grise débarrassée de tonnes de déchets flottants.

entre autre, un gros nettoyage de la plage et du front de mer, des trous dans la chaussée, un tuyau d'eau des douches de plage totalement déchaussé sur une centaine de mètres, etc...bref, des dégâts matériels très importants heureusement sans commune mesure avec le drame de Gruissan, qui n'a pas empêché d'ailleurs, les promeneurs de faire les curieux sur le front de mer malgré l'arrêté municipal temporaire interdisant cet accès. La route de la promenade a d'ailleurs été coupée et interdite à la circulation. Elle présentait un véritable danger.

06 03 2013 005.JPG

Les services de police municipale et de la réserve communale de sécurité publique était aussi sur le pied de guerre prêt à parer à toute éventualité.

06.03.2013

La Grande Bleue avait changé de couleur

Ce mardi annoncé avec un avis de tempête, des inondations importantes prévues en front de mer, du vent très fort, et de multiples risques de coup de mer n'a finalement été qu'un événement climatique « presque normal » comme il y en a somme toute assez souvent en hiver.

Tempête du 05 03 12 003.JPG

Rien d'exceptionnel si ce n'est que la houle était à +70cm par rapport à la normale, que les creux de vagues étaient majestueux (4 à 5m¨. peut-être plus) que la pluie n'a pas fait d'inondation, et que la mer a envahi la plage, allant même à rejeter par endroit  son écume marron au-dessus du mer de digue, écume poussée par un vent d'Est de 80 à 90 kmh. Les flots avaient perdu leur magnifique couleur bleue pour devenir grisâtres et blancs, magnifique Méditerranée qui n'avait rien à envier aux grands océans du globe.

Les employés municipaux du port étaient très tôt sur le front pour vérifier les amarres des bateaux, l'équipe de la réserve communale de sécurité civile autour de Michel Noyès, a visité tous les résidents du front de mer pour les avertir des risques potentiels programmés, bref, la station était en état d'alerte et les curieux en vacances, sont tout de même venus admirer le phénomène climatique en famille sur la promenade.

Réserve communale de Sécurité Civile 05 03 13 008.JPG

Réserve communale de Sécurité Civile 05 03 13 009.JPG

Tempête du 05 03 12 026.JPG

Tempête du 05 03 12 019.JPG

Tempête du 05 03 12 014.JPG

05.03.2013

A quand les boules carrées?

S'il est un jeu, oh pardon, un sport, qui comporte énormément de pratiquants c'est bien le « sport boule ». Et à Narbonne-Plage nous sommes plus que gâtés dans ce domaine!
Si la pétanque est  « universelle » dans le Midi, ici sur la station, même s'il n'y a pas d'association spécifique, chaque espace un peu large laissé libre est occupé, l'été surtout, par un groupe de pétanqueurs, hommes et dames. Que cela soit toute l'année à côté de l'Office de Tourisme, où le terrain, les bancs, l'ombre ou le soleil selon la saison sont des alliés de choix, que ce soit à Narbonne-Plage Amitié, du printemps à l'automne, à la mêlée, ou ailleurs, la pétanque domine.
« La Boule Lyonnaise », quant à elle, avec ses adeptes venus de Saint-Pierre la Mer, de Cuxac d'Aude ou de Narbonne connaît une croissance importante et est maintenant connue dans toute la région. Sa perpétuelle convivialité reconnue en est sûrement la cause.
Le « Jeu provençal » variante de la boule lyonnaise et ancêtre de la pétanque, prépare sa rentrée puisque le premier terrain est terminé depuis quelques mois, et le deuxième entre en chantier cette semaine sous la houlette du président  Alain Gonzalez avant une inauguration officielle prévue pour le 23 mars prochain. Les cadres resteront ouverts toute l'année, les jours de beau temps, évidemment.    
Il ne manque donc, parmi tous les sports boules répertoriés, qu'un club de « Boules carrées », car nous ne sommes pas si loin de la Côte d'Azur et de Cagnes sur Mer, capitale mondiale de cette spécialité.

Photos livre   N.Plage JPT 043.JPG

La synergie de la MJC et des « Restos du cœur »

MJC Resto de coeur 01 03 13 002.JPG

Belle surprise pour la nouvelle animatrice de la MJC locale: Sandrine Decroix. En organisant la quatrième course du cœur ce vendredi de 16 heures à 18 heures à travers les lotissements de la station, les deux équipes constituées ont ramené une belle moisson de produits alimentaires donnés par la population de Narbonne-Plage.
La synergie des « Restos du cœur » et de la MJC est à mettre en exergue dans une période  de crise au moment où on a tendance à se recroqueviller sur soi. En même temps que l'éducation à la citoyenneté des jeunes, cette course leur a permis également de constater qu'à plusieurs, on est plus fort et d'aller vers les autres est toujours une source de bonheur partagé.
Il faut aussi ajouter que cette action se poursuivra dans les jours qui viennent, puisque la mairie annexe met à disposition du public donateur un espace où chacun pourra déposer des dons de produits à longue conservation ou même des vêtements.
En guise de reconnaissance, la Ville de Narbonne a offert un goûter à ces jeunes dans les locaux de la salle Henri de Montfreid.

04.03.2013

Rénovation des façades et commerces

On dit que « quand le bâtiment va, tout va ». Est-ce le cas à Narbonne-Plage (?) où la préparation de la saison estivale bat son plein tant dans le domaine public que dans le domaine privé. Et c'est dans ce domaine qu'il est utile de s'arrêter le temps de quelques lignes.
Si on confirme la poursuite des travaux du futur complexe en lieu et place du Mistral où l'on remarque, sans être spécialiste, la solidité de l'immeuble par les fondations, les pieux, le béton, le ferraillage des structures, c'est pour dire que c'est le plus gros chantier privé de la plage. Mais, la rénovation est contagieuse.

L'EX Mistral en chantier 21 02 13 (3).JPG

27 05 12 005.JPG


Sans être au niveau de cet immeuble, il est à souligner la réfection de la façade de la boulangerie-pâtisserie-glacier de Daniel Pérée et Cathy Sarda. A ce sujet d'ailleurs, et pour les nostalgiques, il est à remarquer sur le haut de l'immeuble l'ancienne appellation « boucherie » propriété du beau-père de Daniel et père de Cathy Sarda, puisque la boucherie Roger Sarda se situait en lieu et place.Boulangerie en réfection 21 02 13 (1).JPG

Boulangerie en réfection  21 02 13 010.JPG


De l'autre côté du boulevard de la Méditerranée, le bar-restaurant-PMU, fait lui aussi peau neuve et la réfection est totale à l'intérieur des locaux.
Il ne reste plus que la contagion sévisse sur les autres enseignes du boulevard pour donner à cette voie une nouvelle jeunesse.
 

03.03.2013

Le port à sec en phase de réalisation.

 

Futur emplacement du port à sec, d'ailleurs un peu occupé déjà.Emplacement port à sec 21 02 13 021 (1).JPG

Les  communes de Fleury d'Aude et Narbonne (donc Narbonne-Plage) sont séparées par une ligne partant à droite du monument Pierre Brossolette et traversant le petit massif par l'arrière et même les Exals, partageant ce dernier en environ 2/3 et 1/3. Sur une partie de cette bande de deux hectares environ, derrière le monument, le maire Jacques Bascou va faire réaliser avant l'été, un port à sec afin de satisfaire résidents et usagers pour le garage de leur outil de plaisir.
Un projet public-privé, en ce moment au stade de la mise en forme, qui devrait satisfaire les utilisateurs qui n'auront plus à transporter en d'autres lieux leurs embarcations la fin de la saison estivale venue.
Cette formule, en vogue dans bien des stations de la région, est promise à un bel avenir en attendant un grand projet portuaire où il faudra investir des sommes pharaoniques, ce que l'on ne peut faire en ces temps de crise soutenue.

Emplacement port à sec 21 02 13 021 (3).JPG

Emplacement port à sec 21 02 13 021 (5).JPG