03.04.2013

81-Les mots et expressions de chez nous

81-FADA

Ce mot est volontiers lâché quand un chauffard vous coupe la route sous le nez et encore si vous restez poli !

« Fada » est employé à toutes les sauces et bien souvent dans la journée quand il y a de la démesure.

« Être fada », c’est avoir un comportement qui sort de l’ordinaire. C’est un peu comme si on s’adresse à quelqu’un qui est sonné, timbré !!

Mais le fada (de l’occitan : fadat) a un autre sens légèrement différent de celui qui nous est familier : il qualifie le sot, le niais. Vous n’en connaissez pas un ou une dans votre entourage ? Ce terme attributif n’est  jamais bien méchant.

 

 

02.04.2013

80-Les mots et expressions de chez nous

80-FARAT

Littéralement, le « farat » est un seau. Oui, un seau, mais pas n’importe quel seau !

Un seau précieux pour les envies pressantes ; le plus souvent un seau en métal émaillé, bien plus grand qu’un « pissadou ».

Alors, qu’es aco ? Un « farat » est un seau hygiénique que l’on utilisait autrefois quand les toilettes familiales étaient rares ou inexistantes.  Le « pissadou » est un pot de chambre en faïence le plus souvent, servant à uriner la nuit, et caché dans le bas de la table de nuit fermée par une petite porte.

Pour faire simple, le « farat » est plus communément appelé le « cagadou ». Sur les brocantes,  « cagadou » et « pissadou » sont légion.

  

01.04.2013

79-Les mots et expressions de chez nous

79-FAÏ  TIRA

A l’origine de cette expression, un colporteur marseillais qui livrait ses clients avec sa mule.

Il s’adressait à elle en disant : « faï tira, faï » ! Ce qui signifiait : « allons plus loin »

Depuis, son sens a évolué et on entend par là « laisse courir », « laisse faire, ça s’arrangera… ».

Communément, on entend dire du côté de Marseillette : «  faï tira Marius ! ».

.

 

31.03.2013

Gros succès pour Mille Chœurs pour un regard

 

oc ; narbonne-plage

S'il revient à Marie-France Jedar la réussite de ce concert, il ne faut pas oublier les petites mains,Titou par exemple,  qui ont contribué à ce succès, et à l'association Narbonne-Plage Amitié qui en a été le support logistique.

Trois chorales bénévoles ont étalé leurs talents Si on chantait de Bizanet avec Marie-Claude Loupias aux commandes et  le chœur Elicia de Narbonne avec Pascaline Ferrand à la baguette, pour la première partie. Si l'entracte fut mis à profit pour déguster  gourmandises et gâteaux  élaborés par les participants, il est à souligner que la recette (725.50€) fut entièrement reversée au profit de la recherche médicale en ophtalmologie. La deuxième partie entièrement animée par la chorale Se Canto qué canté de Narbonne-Plage  magistralement dirigée par Marie-France Jédar, fut longuement acclamée.

oc ; narbonne-plage


Les répertoire variés de chaque formation ont émerveillé de public au premier rang duquel Georges Abbamonte, conseiller municipal délégué aux handicaps, et Patrick François, conseiller général. Jean-François Roussouly étant excusé.

Le chant commun (La même lune que moi) interprété par les trois chorales réunies  souleva l'enthousiasme de la salle

oc ; narbonne-plage

oc ; narbonne-plage

30.03.2013

Le jeu provençal officiellement installé sur la plage

oc ; narbonne-plage

Un lieu superbe et unique, une vue magnifique sur le port et la Grande Bleue, un président, Alain Gonzalez, boute-en train, « obstiné  » dira même Jean-François Roussouly dans son discours, « qui ne vous lâche pas tant qu'il n'a pas obtenu satisfaction », bref, tout ce qu'il faut pour souhaiter une longue vie à cette nouvelle association dénommée officiellement « Amics del joc provençal » créée en 2012.

Sous un ciel gris et pluvieux ne dit-on pas « mariage pluvieux, mariage heureux », Jean-François Roussouly, conseiller municipal délégué à la station, mais aussi Patrick François, conseiller général, et les présidents d'associations: « Boules Lyonnaises », « Association Narbonnaise de Pêche au Gros », « Narbonne-Plage Amitié », tous les amis d'Alain étaient là pour l'honorer, le féliciter de son action, pour lui témoigner leur affection.

Autour d'un apéritif raffiné, Alain, le président, nous conta l'histoire de « Fanny »cette jeune dame lyonnaise qui étalait ses charmes pour consoler les perdants d'une partie de boules par 13 à 0. Et devant témoins, il embrassa même la statuette comme pour se souhaiter bonne chance. Merci Alain.

Quant "les boules lyonnaises " à d. rencontrent "Le jeu provençal"à g. devant "Fanny"oc ; narbonne-plage

Alain Gonzalez embrasse Fanny comme pour conjurer le sort.oc ; narbonne-plage

29.03.2013

Gaston-Bonheur peut être fier de ses élèves

oc ; narbonne-plage

oc ; narbonne-plage

Mais quel honneur d'exposer ses travaux dans une vraie salle d'exposition! En général cela se mérite, et le moins qu'on puisse dire c'est que les élèves de Narbonne-Plage méritent cet honneur et ce respect que l'on doit aux grands. « Ils »  étaient venus admirer l'exposition de Gilbert Legrand qui les avaient émerveillés. L'idée a fait son chemin chez les professeurs pour réinvestir, se réapproprier le sujet et demander aux élèves des créations personnelles en « détournant l'idée ». Et quelle réussite! Quel talent, individuel ou collectif! Intelligence, création, pertinence, humour, tout y est pour une exposition à laquelle tous les élèves ont participé sauf les tous petits de la maternelle.

« Les professeurs les ont guidés, et tout a été exposé, aucun travail n'a été laissé de côté », ajoutera Jean-Marc Blachère le directeur. C'est dire si l'imaginaire a bien fonctionné mais aussi, l'application et le réel, puisqu'il a fallu trouver des titres humoristiques pour chaque œuvre.

Autour du directeur, Jean-François Roussouly, conseiller municipal délégué à la plage et Patrick François, conseiller général et municipal, honoraient de leurs présences ce vernissage si particulier et tellement touchant.

Ces travaux sont visibles en la salle Lykia du 15 mars au 5 avril du lundi au vendredi de 10 heures à 11 heures 50 et 14 heures à 17 heures. 
oc ; narbonne-plageoc ; narbonne-plage
oc ; narbonne-plageoc ; narbonne-plageoc ; narbonne-plageoc ; narbonne-plageoc ; narbonne-plage

oc ; narbonne-plage

28.03.2013

Une visite cantonale du meilleur effet

Visite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 006.JPG

Mis à part la visite du président Marcel Raynaud en mai 2005 venu inaugurer les appartements des pensionnaires de l'ESAT, rares ont été les visites départementales; mais le président André Viola, président du conseil général de l'Aude a inauguré un beau concept ayant pour objectif de visiter tous les cantons du département. En compagnie de Patrick François, conseiller général du canton de Narbonne-Est, et de son directeur de cabinet, il a donc pris une journée pour entrer en contact avec le terrain, la population agissante, pour écouter les présidents des associations de Narbonne-Plage conviés à exposer leurs projets et à débattre .

Ainsi, Daniel Sabathé (Association Narbonnaise de Pêche au gros), Alain Gonzalez (Jeu Provençal), Louis-Georges Claudon (Boules Lyonnaises), Louis Sérène (VANPLA: Mieux vivre à Narbonne-Plage), Marie-Christine Guillaumou (Narbonne-Plage Loisirs, Vanpla  et  Défense des Habitants de Narbonne-Plage), Alex Balaguer (MJC ), Jacky Sune (Narbonne-Plage Amitié) ont présenté tour à tour leurs associations et leurs activités et programmes, avant que le directeur de l'ESAT (ex CAT), Guy Scarpati ne présente son établissement ouvert vers l'extérieur en soulignant son partenariat avec le CCAS de Narbonne pour la fourniture des repas aux personnes âgées de la station et aux élèves de l'école Gaston-Bonheur.

Visite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 011.JPGVisite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 012.JPG

Visite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 013.JPGVisite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 015.JPG

Visite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 018.JPG

Visite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 014.JPG

Visite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 016.JPGVisite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 022.JPG

En réponse, le président André Viola saisissait la balle pour  tracer les contours des actions du conseil général avec en particulier l'immense action sociale et plus spécifiquement l'aide aux personnes handicapées, sans oublier les actions croisées en direction des communes, des communautés de communes en partenariat quelques fois avec le Conseil Régional et l'Etat. En félicitant de façon sincère et appuyée l'action de « Patrick François, homme de terrain dans un canton urbain très difficile » par rapport à un canton rural, il ne manquait pas de remercier l'ensemble du « tissus associatif, gage de maintien du lien social et donc d'une certaine forme de société, sans oublier les nombreux bénévoles à qui nous devons de ne laisser personne au bord du chemin,  en allant au contact de chacun ».

Jacques Bascou, maire, rejoignait en fin de matinée ses amis du département et ses administrés narbonnais pour bien souligner le partenariat effectif et réel des deux collectivités territoriales.

Au centre : J.Bascou et A. Viola, tandis que Patrick François a toujours la main tendue vers autrui.Visite André VIOLA CG 11 le 22 03 13 031.JPG