18.12.2012

32-Les mots et expressions de chez nous

32-CAPEGER

Récemment nous avons vu « cabusser ». Aujourd’hui, « capéger » est un verbe que nous aimons bien. De l’occitan « capejar », il est surtout employé dans l’Ouest du Languedoc. On l’utilise pour un hochement de tête particulier ! Vous savez au moment où l’on commence à s’endormir, lorsqu’on baisse la tête et qu’on la relève soudainement, par exemple quand on est à table après un bon « friginat » (ragout de porc ou de sanglier accompagné de haricots blancs de Castelnaudary avec des couennes), que tout le monde bavarde, mon voisin a « capégé » !

A Padern, dans les hautes Corbières, on entend au cagnard du village  « Regarde-le ce papet, il ne va pas tarder à « ronquer » (dormir en ronflant), il n’arrête pas de « capéjer » ! ». Bon « roupil » ! (Bonne sieste)

17.12.2012

31-Les mots et expressions de chez nous

31-CLOSCAMOL

Dans « closcamol », on entend  « closca » (tête), et « mol » (mou), donc « closcamol », signifie chez nous une tête molle, pas tout à fait finie, qui a encore des choses à apprendre et dont les raisonnements par conséquent ne sont pas adaptés à la situation.

Cela peut signifier aussi, une personne lente, lente dans ses mouvements mais aussi lente dans sa compréhension.

Un autre sens peut exister et souvent entendu par les ramasseurs d’escargots : « celui-là, je le laisse car c’est un closquemol ! » En fait c’est un escargot jeune qui n’a pas sa coquille ourlée et que l’on doit laisser grandir parce que, en plus, dans la « cargolade » la coquille s’effrite et c’est désagréable au palais.  Mais il y a toujours cette idée de ne pas être fini.

 

16.12.2012

Dites-le avec des chocolats!

Friandises Noël 2012  L 10 12 12 009.JPG

La traditionnelle distribution des chocolats de Noël en même temps que la présentation des vœux a commencé en la mairie annexe de Narbonne-Plage pour les  quatre cent cinquante et un résidents inscrits et titulaires de la carte « Elicia » (Si vous la ne possédez pas encore, il suffit d'en faire la demande au service des seniors à la mairie de  Narbonne, boulevard général De Gaulle).
En la salle Henri de Monfreid, les papotages entre 10 heures et midi, allaient bon train dans la file d'attente. Les élus, autour de Serge Guigue adjoint délégué aux seniors, Georges Abbamonte, adjoint délégué aux handicapés, Patrick François, conseiller municipal et Conseiller général du canton Est, et Jean-François Roussouly, délégué à la station, présentaient leurs vœux aux résidents venus chercher leur boîte de chocolats.
Le sourire sur tous les visages traduisait bien le contentement de toutes et tous. Meilleur vœux et bonnes fêtes à tout le monde..

Friandises Noël 2012  L 10 12 12 006.JPG

Un Téléthon en demi-teinte

20121208_155633.jpg

Que d'efforts déployés par les responsables de la MJC, de l'AFM, de Narbonne-Plage Amitié pour un résultat insuffisant par rapport aux attentes. Que dire de tous ces jeunes qui ont recréé les jeux télévisés tels la «roue de la fortune » ou « une famille en or », et bien d'autres: F.O.R.M.I.D.A.B.L.E.S, ils furent.  Bernard Toursel le responsable AFM du secteur, Alex Balager , le président de la MJC, les membres de N.P.Amitié et leur président, ont déployé le maximum de leur énergie pour une réussite totale. Elle n'a pas été là. La crise, le froid, peut-être un autre malaise?
Au méchoui du samedi, une trentaine de personnes; au loto du dimanche, un résultat mi-figue, mi-raisin, malgré une salle quasi-pleine! Dans quelques jours les responsables feront les comptes et le bilan financier sera publié. Attendons.

08 12 12 TELETHON MJC 003.JPG

08 12 12 TELETHON MJC 001.JPG08 12 12 TELETHON MJC 002.JPG

15.12.2012

30-Les mots et expressions de chez nous

30-CROUSTET.

De bons « croustéts » dans la soupe de poissons, il n’y a rien de mieux pour se régaler ! Le « croustét » ? C’est le croûton (ici grillé et tartiné d’aïoli avec du fromage râpé dessus). De l’occitan « crostet » qui se prononce croustet.

On parlera aussi de casse-croûte à propos du « croustét » : dernièrement je suis allé aux champignons avec Popol et j’ai pris un « croustét » (un sandwich, en général, pas avec du pain frais) au pâté de foies de poulet accompagné d’olives vertes de l ‘année : un régal !

Et quand on parle de « croustét » on garde en mémoire le célèbre film sur la révolte des vignerons « Lou dernier croustét ». Et il me vient  à l’esprit ce que me racontait ma grand-mère Denise : « quand on était gosse, nous autres, à goûter, on mangeait un peu d’ail frotté sur un « croustét » ! Et rien de plus, sauf peut-être, un filet d’huile d’olive par grand froid. »

Par extension, on parlera également de « croustét » pour quelqu’un qui a la tête dure. Mais également de « croustét » (de l’occitan « crostier ») pour la croûte d’une plaie.  

 

  

14.12.2012

La neige à Formiguères avec la MJC locale.

Michèle, à droite, s'occupait déjà en 2009 des sorties ski.  neige formiguères 07 02 09.jpg

La MJC de Narbonne-Plage vous propose des « sorties neige » en bus (Station de Formiguères) pour un prix de voyage de 22€ ou un forfait de 40 € comprenant le voyage en bus, les forfaits des  remontées mécaniques et l'assurance.
Les dates sont fixées comme suit dans la station pyrénéenne catalane: les dimanches  6, 13, 20, 27 janvier 2013 puis, les dimanches 3, 10, 17 février , et enfin le samedi 23 février, le samedi 2 mars, le mercredi 6 mars 2013 avant les 9 et 10 mars pour la fête du ski-club.
Complémentairement, un séjour du 24 au 30 mars vous est proposé aux Menuires dans les Alpes pour un prix de 924€, comprenant: transport, pension complète, forfait, assurance et matériel de ski.
Pour les renseignements et inscriptions, s'adresser tous les lundis de 16H à 17H à la MJC locale, rue de Provence, ancienne école. ou téléphoner à Michèle: 06 17 17 69 34.

13.12.2012

29-Les mots et expressions de chez nous.

29-CABUSSER

Une peau de banane par terre, un copain qui vous fait un croche-pied, un obstacle imprévu au sol, un trottoir que vous n’avez pas vu, votre pied droit qui se met en travers de votre pied gauche… et voilà, vous vous prenez un cabus !

Se prendre ou piquer un cabus, c’est plonger, se « casser la gueule ». Ici à Narbonne-Plage vous l’entendez surtout l’été quand il fait très chaud : « je vais piquer un cabus à la mer pour me rafraîchir avant de passer à table ». (Je vais plonger pour me rafraîchir…)

D’où le verbe cabusser (de l’occitan « cabussar ») qui signifie plonger la tête la première. A la piscine vous pourrez autant piquer une tête dans l’eau qu’un cabus sur le relax tout proche, car après le repas frugal, une bonne sieste sous le mûrier (avec la tête qui tombe seule)  rien de mieux pour attendre l’heure de la pétanque.