03.05.2016

Les goélands en question

Le gabian, éboueur de talent mais redoutable protecteur de ses progénituresoc ; narbonne-plage

Appelé mouette, goéland et plus localement « gabian », il envahit à nouveau notre territoire. En octobre 2015 Les journaux du Midi relataient la prise de conscience de la municipalité. Le 6 novembre nous reprenions le sujet en suggérant quelques remèdes.
A ce jour, force est de constater que rien n'a été réalisé à notre connaissance, à ce sujet. Dommage! Ces oiseaux continueront à polluer la station, à attaquer quelques promeneurs qui s'approchent trop près de leurs progénitures.
Et pourtant! La solution ou une des solutions a été mise en œuvre à Sète, très impactée elle aussi par les nuisances de ces volatiles aussi beaux que méchants et chapardeurs. Si à Gruissan, plage voisine on a préféré s'attaquer aux œufs en les détruisant, à Sète (M.L du 22/04/16), la méthode consiste à stériliser les œufs (autorisation de l' Etat par dérogation). « Le procédé utilisé depuis 2009 consiste à vaporiser sur les œufs un produit contenant de la paraffine rendant ainsi la coquille étanche . L'oxygénation de l'embryon est bloquée et il meurt. » « Rien ne sert de vider les nids, les goélands reviendront pondre de toute façon » déclare la responsable de l'équipe chargée de la stérilisation.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire et s'attaquer à la localisation des nids (toits terrasses le plus souvent). En concertation avec les associations spécialisées telle la LPO qui connaît mieux que quiconque les us et coutumes de ces oiseaux ,les services concernés pourraient agir très vite..

 

Les commentaires sont fermés.