20.01.2016

Claude Calvet et son frère Philippe dans la peine

Pépita à Noël dernieroc ; narbonne-plage

Claude Calvet et son frère Philippe, tous deux avocats au barreau de Narbonne, viennent de subir une lourde perte en la personne de leur maman chérie, Joséphine, Pépita pour les intimes. Dimanche, au cours d'un convivial repas entre amis, elle s'est subitement effondrée victime d'une violente crise cardiaque.
Pépita, inégalable maman, était entrée en France à 10 ans arrivant d'Espagne en 1948. Elle connaîtra son père réfugié politique espagnol à son arrivée. Elle fréquenta tout de suite la réputée école Jean Jaurès puis travailla une trentaine d'années chez "Les Bas Carrère" (lingerie fine sur le cours de la République) puis, quelques années chez "Chemiserie André" pour terminer sa carrière chez France Lys d'où elle partit à la retraite sans abandonner son activité à l'épicerie sociale, ce qui traduisait parfaitement ses valeurs. .
Pépita aimait la vie; aussi avait-elle très souvent dans sa belle villa une grosse tablée d'invités qu'elle chouchoutait par ses plats précieux dont la fameuse paëlla espagnole à nulle autre pareille. Mais elle était aussi gourmande et nous n'oublierons pas sa célébrissime tarte aux noix, excellente pour le régime!
Claude, éternellement jeune et amusé était dans une peine profonde. Tous ses amis de l'ANPG (Pêche au gros) de Narbonne-Plage, président Louis Madaule et Nathalie en tête, et sa maman Jacqueline Madaule très émue, entourés par un foule considérable ont accompagné Pépita dans sa dernière demeure.
Philippe, son frère, avec son épouse Christelle et Clément leur fils, « prunelle des yeux » de Pépita comme elle se plaisait à le répéter, sont dans un immense chagrin. C'est vrai qu'une maman est irremplaçable, mais Pépita est partie entourée de ses amis accompagnée en musique par le concerto « Concierto d'Aranjuez » de Joaquim Rodrigo, interprété à la guitare, que ses proches avaient eu l'élégant goût de choisir et qui l'aurait enchantée.
Notre compassion va vers toute la famille éprouvée à qui nous adressons nos très sincères condoléances.

Les commentaires sont fermés.