28.11.2014

Le Beaujolais nouveau n'a pas attendu chez les « Lyonnais »

IMG_7926.JPG

Il est bien vrai que la clôture de « La Boule Lyonnaise » n'est pas faite d'une haie de gratte-cul (Cynorhodons) ou autre plante piquante sujette à rejeter toute intrusion! Bien au contraire. Ce jeudi, premier jour de dégustation nationale et internationale du Beaujolais Nouveau, les adhérents de l'association, leurs familles et amis  ( le conseiller général Patrick François, en stage professionnel, était excusé) des boulistes ont dégusté par tradition, initiée par Raymonde et Georges Claudon, le repas lyonnais.

Qu'on en juge (que du très léger) : salade aux lardons et gésiers confits, saucisson lyonnais accompagné de ses pommes de terre vapeur, trou normand, cervelle de canuts, fromages, desserts et café, le  tout arrosé avec modération au beaujolais nouveau arrivé dans la nuit de sa Bourgogne d'origine grâce à un adhérent fidèle et serviable. Les dames du club entouraient comme il se doit le maître d'œuvre aux fourneaux: Richard le bienveillant, toujours prêt à aider la collectivité environnante.

La partie de boules était évidemment à l'ordre du jour à partir de 9H30 et sur les six cadres du club les joueurs et joueuses de Narbonne-Plage mais aussi d'autres clubs voisins et toujours amis   (une quadrette et trois triplettes) ont disputé leur amical tournoi à l'initiative des deux co-présidents Martine Guinard et Daniel Delbosc. Et ce n'est pas le résultat qui comptait , c'était l'évaluation finale du Beaujolais nouveau en fin de journée qui a fait l'unanimité des gosiers affûtés.

Les commentaires sont fermés.