01.12.2014

Accalmie en vue dans l'épisode cévenol

Vendredi, on aperçoit le ciment origineloc

Samedi, les flots ont comblé le vide et augmenté la hauteur de sable d'environ 80 cmoc

Dès samedi matin tôt, nous étions à l'œuvre pour constater avec satisfaction que l'épisode cévenol rageur qui sévissait la veille était en décroissance. Cependant, une importante remarque à partir de deux clichés tirés au même endroit à 24 heures d'intervalle, nous permet d'imaginer, si nous en doutions, la force de la mer.

Sur le Terrasses de soleil, nous avons pris une photo vendredi à milieu de matinée, montrant le béton vieux de 65 ans supportant le mur de digue actuel (cf notre dernier article) ce qui pouvait causer des soucis multiples.

Samedi, quasiment à la même heure, la photo prise au même endroit, montre une hauteur de sable d'environ 80 cm au moins, contre le mur de digue, dénudé la veille !

Quant on sait que des plages voisines audoises et catalanes, achètent du sable qui « s'évapore » en hiver, on constate réellement la puissance des vagues et les millions de mètres cubes de sable transportés par les flots en furie chez nous, sur nos côtes. Et il faut savoir pourquoi? Les deux courants antagonistes marins, un venant de Catalogne, l'autre du Rhône viennent mourir chez nous et déposent ce sable et pas seulement, puisque il faudra des mois pour nettoyer la grève emplie de déchets en tous genres et surtout de bois flotté qui une fois sec, fera bien des heureux.

Ce n'est pas le bois qui manqueraoc ; narbonne-plage

 PS: Oui, je suis fier qu'un cliché pris vendredi matin ait été choisi pour faire la UNE de Midi Libre-NARBONNE de ce samedi 29 11 2014 et que voici:

 

oc ; narbonne-plage

 

    

Les commentaires sont fermés.