29.10.2014

Tennis: on ne change pas une équipe qui gagne

V.Greniers + Country 08 05 12 008.JPG

L'assemblée générale du tennis au club house du centre Evasport a tenu toutes ses promesses et en particulier par le nombre d'adhérents physiquement présents  (plus de la moitié des membres: soit 35 personnes).

Le bilan moral lu par le président Dominique Augé soulignait les efforts réalisés par le club  et  la bonne ambiance qui y règne. Une augmentation du nombre des licenciés adultes  est à noter. Par contre, le gros point noir est toujours l'école de tennis. Malgré des tarifs attractifs et les animations, les jeunes tennismen ont du mal à se fidéliser.

Les tournois ont une fréquentation en baisse  due à d'autres tournois de proximité qui ont eu lieu en même temps. Le Comité de l'Aude soucieux de l'harmonisation va essayer de palier à l'étalement des tournois qui font connaître les clubs en bordure de mer.

Le bilan financier est positif positif du seul fait que le moniteur soit devenu depuis l'an dernier moniteur indépendant. 

A l'école de tennis, l' effectif est en baisse malgré les efforts accomplis par le bureau et le moniteur.

Parmi les questions diverses et sur la proposition de Marie Josée Sicre un terrain de beach tennis serait à l'étude et  construit par le club  sur le court n° 5 qui est totalement inutilisable. En projet également un terrain de badminton, afin d'essayer d'attirer les jeunes.

La rénovation des terrains a été évoquée mais le total du coût des gros travaux empêche le club de prendre en charge cette indispensable réfection. De ce fait, le club perd des adhérents qui préfèrent aller jouer dans les clubs voisins mieux équipés. « Nous attendons de la nouvelle municipalité que les courts soient à court terme rénovés »; « il en va de la survie du club et celle d'une station en plein développement. »

Tous les points à l'ordre du jour ont été votés à l'unanimité. Le bureau est reconduit dans son intégralité.

Après l'assemblée générale ordinaire suivait l'assemblée générale extraordinaire puisque le quorum était alors atteint. C'était un réajustement des textes (voté à l'unanimité) qu'il fallait se caler sur le règlement de la direction départementale de la Jeunesse et des Sports. 

Ces assemblées se terminaient par un pot de l'amitié et une paella offerts par le club.

 

Les commentaires sont fermés.