20.09.2014

L'équinoxe est là

IMG_7850.JPG

Les équinoxes de printemps (20, 21 ou 22 mars, dans l'hémisphère Nord) et d'automne (21 ou 22 septembre, hémisphère Nord) correspondent à des dates où le jour et la nuit ont des durées égales, ce qui explique l'étymologie du terme.  

Point de l'orbite terrestre où la déclinaison apparente du Soleil est nulle : le Soleil est au zénith à l'équateur terrestre. L'équinoxe est le point d'intersection de l'écliptique (trace de la trajectoire apparente du Soleil sur la sphère céleste) et de l'équateur terrestre.

Les dates des équinoxes sont inversées dans l'hémisphère Sud.

Scientifiquement parlant, la ligne des équinoxes est l'intersection du plan de l'écliptique et de l'équateur céleste. L'axe des solstices lui est perpendiculaire. L'intersection correspondant à l'équinoxe de printemps est le point vernal ou point gamma, qui sert de référence aux longitudes célestes ou ascensions droites.

La précession de la ligne des équinoxes, découverte au IIème siècle avant JC par Hipparque de Nicée, est un mouvement rétrograde de ces points, qui leur fait décrire l'écliptique en 25800 ans. Ce mouvement est responsable de la différence de vingt minutes qui existe entre l'année tropique (durée comprise entre deux équinoxes de printemps) et l'année sidérale (durée nécessaire à la Terre pour effectuer une révolution autour du Soleil).

Ces jours-ci à Narbonne-Plage vous entendrez souvent dire « c'est un vrai temps d'équinoxe », vent marin donc humide et poisseux, souvent des pluies abondantes (cf nos voisins et le phénomène cévenol), Mer très agitée voire en furie, drapeau rouge au poste de secours, plage inondée, bref un temps caractéristique de chaque mi-septembre en attendant « la virada del Cers ».

 

IMG_7853.JPG

IMG_7848.JPG

Les commentaires sont fermés.