06.06.2013

La 100ième: les mots et expressions de chez nous

100-MACAREL de macarel

Pour le 100ième, une expression ou un mot typiquement narbonnais.

Attention…Sujet glissant. Dès que l’on touche aux jurons et autres exclamations qui vont des interjections pieuses aux coups de gueule, on peut se prendre les pieds dans le tapis !

Et sur ce plan, l’Occitan se prête à merveille à ce jeu. La palme revient à « macarel », l’interjection par excellence du Midi languedocien. L’origine viendrait de maquereau, bien qu’en occitan ce délicieux poisson se nomme « veirat ». Mais aussi peut-être de maquereau, appellation plus imagée du proxénète.

Aux magnifiques halles narbonnaises, on se régale d’entendre : « macarel qu’ils sont beaux ces rousillous, d’où viennent-ils ? » Le « macarel » marque ici l’étonnement, l’admiration, mais il peut aussi marquer la colère, ou une grosse poussée d’adrénaline. A Vinassan, sur la place, on s’exclame : « Macarel, tu vas pas recommencer à me parler de ça ! Tu me coufles ! » (Tu me gonfles).

Les dames, plus élégantes utilisent les dérivés : « macari » ou « macaniche », plus mignons.

Et, « macarel de macarel » s’utilise quand on n’arrive pas à ses fins ! (En argot : Pu…de Pu…. »)

Les commentaires sont fermés.