25.04.2013

Consécration pour « Se canto qué canté »

oc ; narbonne-plage

Il aura fallu attendre quinze ans pour que la chorale « Se canto qué canté » de Narbonne-Plage Amitié se produise à l'occasion d'un concert officiel à Narbonne-Plage en la salle « Tramontane ». C'est  en 1998 que Pierrot Noguès fonda cet ensemble vocal qu'il dirigera pendant dix ans  pour laisser la place en 2008, pour raison de santé, à Marie-France Jedar, chef de chœur actuel.

oc ; narbonne-plage
Aujourd'hui, Pierrot dont l'épouse Léone était présente au premier rang, devait être comblé et heureux. Tandis que le président Sune présentait les excuses des élus empêchés: Nicole Cathala, Patrick François et Jean-François Roussouly, Marie-France Jedar, au piano, donnait le « la » en dédiant le concert à feue Josiane, une ancienne choriste.
Dès les premières mesures du « Canon pour la Paix », la salle vibre, tandis que les morceaux s'enchaînent  avec des airs très connus: « Mon amant de Saint-Jean », « Le petit oiseau de toutes les couleurs », ou encore « Je chante pour toi liberté » initié par Nana Mouskouri et issu de l'opéra «  Nabucco » de Giuseppe Verdi qui fait frémir les plus sensibles.
Le dernier titre « Narbonne-Plage » (valse écrite par Charles Arcens des « Noctambules Narbonnais ») tombe à point nommer pour clore le concert avant que résonne le fameux « Sé canto » devenu l'hymne d'Occitanie.
La Ville de Narbonne offrait l'apéritif en fin de concert à toute la salle enchantée.

 

Concert en confidence 20 04 13 012.JPG

Les commentaires sont fermés.