26.03.2013

Printemps des poètes 2013 : les voix du monde

José Garrido, un passionné des belles lettresoc ; narbonne-plage

« Qu'il soit murmure, cri ou chant, le poème est affaire de voix, la voix intérieure du poète répondant aux voix du monde ». C'est cette citation de Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du Printemps des Poètes, qui introduisait la soirée réservée chaque année en Mars à cette manifestation nationale. Chacun s'est appliqué à faire entendre son poème à travers sa voix, son accent, venu parfois du pays lointain de l'enfance : ainsi ont été entendues toutes les langues de nos amis anglais, allemands, catalans présents dans la salle Henri de Monfreid. La voix, cet outil de communication, jouait bien son rôle de porter loin vers les autres cette parole pourtant intime de la poésie écrite avant d'être dite.
José Garrigou a pris le relais de cette « polyphonie », lui dont la voix chaleureuse sait toucher, dans la simplicité, la corde sensible. Ses textes disent la vie, le monde paysan alentour qui se transforme, passant du ton grave, sans s'appesantir, à un humour léger : un échantillon du spectacle sur scène qu'il présente dans la région. Le public, s'il n'a pas retenu tous les vers de José, a gardé en mémoire sa voix et sa présence. Et comme le dit Charles Trenet dans « L'âme des poètes », mots inscrits sur un mur de Narbonne : « Longtemps après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues ».
Prochain « Lundi poétique » : 29 avril à 18 heures, dont le thème sera:  peinture et poésie avec Roselyne Morandi.
Renseignements sur le site www.poesie-terpsichore.eu, concours poésie annuel jusqu'au 30 mars, Marie-Andrée Balbastre tél. 06 76 77 52 78.
 
-

oc ; narbonne-plage

Les commentaires sont fermés.