23.02.2013

Camberoque s'expose et la démocratie participative remplit pleinement son rôle.

oc ; narbonne-plage

Depuis quelques années (2007) nous avions signalé le saccage d'une magnifique mosaïque de Jean Camberoque, implantée sur une façade d'un bâtiment sur la RD 168. Nicole Cathala, adjointe à la culture de Jacques Bascou a pris le fait au sérieux et les élus ont décidé de réhabiliter l'œuvre via une entreprise locale spécialisée dans la rénovation.
Il avait été demandé au comité de quartier de jouer son rôle et de proposer un lieu: l'école Gaston Bonheur fut votée comme nouvel emplacement en y liant le côté pédagogique du sujet. Les élus ont décidé de l'implanter sur une façade de l'Office de tourisme, bien visible de l'avenue de vacances, c'est à dire sur le boulevard d'entrée. Nous sommes bien dans le cadre de la démocratie participative où les élus décideront toujours; ils ont été élus pour ça.
Cette œuvre de l'artiste carcassonnais, créée en 1959, mesurant 2.30 X 2.60, a été démontée pièce à pièce, et numérotées une à une, par l'entreprise Champion de Capestang spécialisée dans la restauration du patrimoine. Nous avons rencontré le compagnon Emmanuel Boutigny, spécialisé dans ce travail précieux et précis mais aussi dans la taille de pierre. Voir la manière qu'il a de travailler et de poser les carreaux avec tant de minutie vaut mieux qu'un long discours d'apprentissage.
En tout cas félicitations aux élus pour la décision et la préservation du patrimoine sans oublier le compagnon pour la pose minutieuse et la restitution de l'œuvre.

NDLR: ceci n'est pas un "copier-coller"  d'un site de la toile. C'est un texte du correspondant local.

oc ; narbonne-plage

 

Les commentaires sont fermés.