18.11.2012

16-Les mots et expressions de chez nous

Aujourd’hui :   LA  CAGNE

Voilà un mal bien de  notre temps.

Pourquoi faire plus quand on peut faire moins ? Et combien de fois dans la journée ne pourrait-on faire cette remarque à propos de la négligence élevée au rang de valeur et de la lenteur instituée?

L’écolier aura la cagne de terminer son devoir de mathématiques; la ménagère aura la cagne de nettoyer les vitres; cloué au lit, le malade aura la cagne d’aller chercher ses médicaments,…

Avoir la « cagne » (de l’occitan « canha »), c’est avoir un manque d’entrain, de volonté, être paresseux, indolent, pas trop vite le matin, doucement l’après-midi,

A NOTER : il n’y a aucun point commun avec le « cagnard » (occitan « canhard », coin ensoleillé) (vu antérieurement), ni avec le « cagnot »( jeune chien un peu fou), bien que le sens moins courant de la sieste méridienne (« faire le cagnot ») soit également donné à ce terme, mais il est  plus souvent utilisé pour les jeunes enfants qui vont faire « cagnotte » avec la maman ou le papa pour débuter  la sieste.

Les commentaires sont fermés.