16.11.2012

Une réunion de quartier pour une "action positive"

Conseil de Quartier 12 11 12 001.JPG

Créés en juin 2009 en la salle des Synodes à Narbonne afin de donner la majesté nécessaire à l'événement, les Comités de quartier se révèlent être un outil de travail démocratique aujourd'hui indispensable. Pour la troisième fois, 2010, 2011 et 2012, Jacques Bascou, s'appuie sur cette structure pour faire remonter les idées de la population:« ce n'est pas ce que vous avez voté qui m'intéresse, ce sont vos idées! ». La population a la parole, mais en dernier lieu les élus décident, et la banale question de la couleur du goudron du front de mer a bien montré que le maire tient bien la barre!

Conseil de Quartier 12 11 12 002.JPGLe maire, Jacques Bascou, présidait les débats devant une salle remplie de résidents, de nombreux élus et de  nombreux chefs des services venus fournir les précisions et compléments indispensables aux questions posées par le public.
La séance annuelle, la troisième, instaurée par le Maire depuis 2010, est une volonté d'élargir les échanges, afin que le conseil de quartier puisse augmenter les réunions internes et approfondir ses travaux avec les services, sous l'autorité de l'adjoint, coordonnateur des comités de quartier, Jacques Adrados. La difficulté venant de la liaison avec la population, d'où le souhait itéré par Jacques Bascou: « il faut avoir des contacts plus nombreux et plus approfondis avec la population ». Beaucoup de dossiers et d'idées sont en cours d'élaboration et « l'impatience ne doit pas nous faire dévier » rappelait Jean-François Roussouly. « C'est de plus en plus compliqué, poursuit-il, quand je pense qu'il a fallu quatre ans pour démolir « Le Mistral »! »

La salle polyvalente, plat de résistance de la réunion, sera incluse dans un environnement global, « aller vite et précipiter les choses, n'est pas notre démarche », « ce nouveau quartier de la station doit se définir à longall terme et on ne doit rien hypothéquer, surtout avec le manque de réserve foncière». Les discussions se terminent avec l'équipe diocésaine et le projet est là avec un bonus (salle et équipements adaptés pour le cinéma), la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) règle les dernières mises au point et l'ensemble avance. Que les esprits chagrins soient rassurés, le salle pluri-culturelle est sur les rails.

Enfin, trois policiers municipaux sont affectés à Narbonne-Plage toute l'année, et c'est à partir  du début décembre 2012 que sera mis en place un service d'astreinte,facilitateur d'aide et d'action quand un problème surgira. 

Conseil de Quartier 12 11 12 003.JPG

Conseil de Quartier 12 11 12 004.JPG



Les commentaires sont fermés.