31.10.2012

Hommage poétique aux rapatriés d'Algérie

2012 NP oct R Lopez.jpg

Robert Lopez

« Nés quelque part »...poètes et pieds-noirs se souviennent.
Un cinquantenaire est toujours l'occasion de commémorer le passé et de faire le point, à froid, sur des événements parfois tombés dans l'oubli. Les rapatriés d'Algérie n'ont pas oublié la terre qui les a vus naître. C'est ce qui a fourni le thème de ce lundi Poétique « Être nés quelque part », citation d'une chanson de Maxime Le Forestier. Les poètes ont d'abord exprimé le lien qui les rattache à leur lieu de naissance, attachement parfois contrarié par les aléas de l'existence, mutations professionnelles et déménagements divers. Déracinement vécu par les uns dans le mal-être, enrichissement pour d'autres qui puisent dans la découverte de nouveaux milieux une expérience positive.

La transition avec le témoignage de l'auteur invité, Robert Lopez, né à Oran, s'est effectuée sur le mode littéraire par l'écoute des textes d'Albert Camus, lecture croisée de JL Narbonne et MA Balbastre : ces pages lumineuses de « Noces » et de « L'été » dressaient le décor d'Alger la blanche, et de tout ce bord de Méditerranée baigné de soleil et de mer, resté gravé dans la mémoire des pieds-noirs. Le livre de R. Lopez « Le bonheur perdu des exclus » (édit. L'Harmattan) est un témoignage personnel d'une enfance et d'une jeunesse heureuse, brutalement interrompues par la guerre et l'exil. C'est aussi l'analyse historique de la fondation de ce pays, de l'empreinte laissée pendant 132 ans de présence Française, jusqu'aux accords d'Evian en Mars 1962, dont les Français d'Algérie ont été exclus. C'est pour que les générations d'aujourd'hui n'oublient pas que l'ancien enseignant entreprend cette réhabilitation. Il parle avec une sincérité qui touche, celle que dicte un amour de sa terre toujours intact. Les pieds-noirs narbonnais présents et tout l'auditoire ont partagé l'émotion de ce retour en arrière.

Une assistance très fournie

2012 NP oct public.jpg


Prochaine séance lundi 3 décembre, sur un sujet brûlant, avec la présence de Maurice Prével auteur de « La pierre noire de Bugarach ». Renseignements : Marie-Andrée Balbastre tél 06 76 77 52 78, www.poesie-terpsichore.eu.

Les commentaires sont fermés.