14.10.2012

La plongée et la recherche en synergie

 

IMG_2301.jpg

Le club subaquatique de Narbonne-Plage (CSN) participe depuis plusieurs années à un programme national de recherche en étant une structure relais de l'APECS (Association Pour l'Etude et la Conservation des Sélaciens). Au centre du dispositif narbonnais, Vanessa Méric, plongeuse émérite et chevronnée, mais aussi professeur de sciences et vie de la Terre au collège de Saint-Nazaire, joue un rôle d'interface  auprès  de l' APECS.Oeufs de raies  10 10 12 001.JPG Ces derniers jours, Laetitia Beauverger, de Brest, chargée de mission de science participative à l'APECS, possédant un master de l'environnement et géographe diplômée, est venue à Narbonne-Plage pour une récolte de données.

Déjà effectuée le 1er avril dernier par le CSN, la chasse aux œufs de raies n'a pas été très fructueuse ce qui semble prouver tout l'intérêt que l'on porte à ces sélaciens (les requins appartiennent à la même famille). Laetitia a présenté le matin les premiers résultats récoltés en Méditerranée en fournissant des critères d'identification (tous les œufs de raies ne se ressemblent pas) tandis que l'après-midi était consacré à la récolte sur la plage.
Oeufs de raies  10 10 12 004.JPG
Les capsules trouvées sur le sable dans le cadre du programme CAPOERA  (voir notre édition du 31 mars dernier), différentes selon les espèces de raies, servent à identifier les espèces présentes sur nos côtes (la plus fréquente ici, étant la raie étoilée (raja astérias) mais surtout à observer le site de ponte des raies.

Il faut savoir qu'à la vente, toutes les espèces de raies sont mélangées et pas reconnaissables par l'acheteur.

Oeufs de raies  10 10 12 011.JPG


La magnifique journée d'été de mercredi (27°C), propice aux bains de soleil et de mer a été suivie par quelques vacanciers qui curieux  se sont intéressés à la recherche.

Oeufs de raies  10 10 12 008.JPG

Les commentaires sont fermés.