05.08.2012

Quand on aime le Sud!

DSCN4011.JPG

Quand six musiciens de talent (Fafa à l'accordéon et clavier, Billy à la guitare, Pierrot à la basse, Manu à la trompette, Yohan au saxo, Miko à la batterie) partagent la scène avec un auteur-compositeur tel que Ricoune (Henri Roman) c'est le spectacle complet que le public du Sud attend. Si beaucoup de mots et expressions sont connus de tous, certaines locutions du langage méditerranéen doivent être traduites. Mais ces expressions sont tellement imagées ! Le répertoire de Ricoune est unique:« Le reggae marseillais », « Dans un verre à ballon » ( en référence à l'apéritif) , « La féria de Nîmes », « Nicollin », « Oh pétard qu'il fait chaud », « Parisiens », « Le petit Dominique »(en allusion à DSK) avec son acolyte arrivant en slip sur la scène, « Les langues de peilles » (femmes et hommes médisants, la peille est une serpillière), « La vache », « Marcel arrête la moquette », « es tout pagat »(tout est payé)...

DSCN4025.JPG

Le public est écroulé de rire (MDR, ou PTDR diraient les jeunes!), les bras se lèvent pour accompagner Ricoune et ses musiciens sont tous à son service. Ses chansons? Un espèce de « rap » populaire, rieur, amusé, pas vulgaire mais tellement occitaniste et imagé!

La bonne humeur, la joie de vivre sont omniprésentes. Le public en redemande à tel point qu'à la fin du spectacle, on se demande si c'est l'entracte et on attend la reprise. La soirée est passée si vite! Une ambiance de féria avec la course camarguaise en toile de fond, ambiance de fête, de bistrot, ou tout simplement: les vacances. « LOL! »

DSCN4014.JPGDSCN4019.JPGDSCN4012.JPG

Les commentaires sont fermés.