02.07.2012

Le boulevard de la Méditerranée en ordre de marche ...ou presque.

Le boulevard de la Méditerranée version été 201210 KM  Narbonne-Plage 24 06 12 008.JPG

Après les palmiers grillés, les lauriers brûlés, les palmiers trop hauts, voilà l'allée reverdie de plantations mélangées (pour l'instant sans les cordes): palmiers plus bas et lauriers entre autres, qui donnent un aspect visuel du meilleur goût. Pourvu que ça dure!
Par contre il reste à résoudre le problème de la cacophonie du stationnement devenu anarchique où chacun fait ce qu'il veut, comme il veut, quand il veut. Sans parler des terrasses prolongées qui empiètent sur les pistes cyclables ou le prolongement des commerces sur l'allée piétonne avec des tables installées pour faire choir le quidam!. A quand le viaduc pour traverser la zone commerciale et se rendre directement à la plage en 4X4?
Non, trop, c'est trop. Pour attirer les touristes et vacanciers, l'égoïsme n'a pas sa place, les recettes viendront d'elles-mêmes, l'esthétisme (déjà pas fameux actuellement de ce boulevard) est essentiel et la concentration commerciale de cette zone nuit à son fonctionnement touristique.
De plus, de vieux arrêtés existent. Des règles du code de la route aussi. Pourquoi ne pas les faire respecter?
Enfin, il ne suffit pas d'installer des panneaux routiers indiquant des « Parkings relais ». Personne ne les voient et ne le respectent, préférant stationner sur les trottoirs, sur des zébras, sur des plates-formes en terre, bref, en ne respectant rien. Faut-il attendre un deuxième accident mortel pour agir fort? Où circulent les poussettes, les fauteuils des personnes à mobilité réduite?
La présence conjuguée du deuxième policier municipal et de la gendarmerie saisonnière puissent-elles faire comprendre à tous qu'à Narbonne-Plage ce n'est pas la jungle! Les espèces sonnantes et trébuchantes permettraient l'amélioration plus rapide de la station.

Les commentaires sont fermés.