09.06.2012

J'ai honte!

103_001.jpg1952. Inauguration de la stèle.

2012: Il aura fallu attendre 60 ans! Quelle honte! Oui, quelle honte, pour quelques kilos de cuivre! Des voleurs, en mal d'argent,  sans foi ni loi, se sont emparés dernièrement des orgues  en cuivre du monument Pierre Brossolette, au port de la station.
Les cinq tuyaux d'orgue qui faisaient entendre par vent dominant (le vent du Nord) les premières notes de la symphonie de Beethoven (indicatif de la BBC) ont disparu.
Quel outrage à la France, à la Résistance. Sûrement d'ailleurs, que ces voleurs inqualifiables ne connaissaient même pas les origines du dirigeant, ni de la Résistance ni la haute valeur symbolique.
Dans tous les cas, si pareil événement mondial devait se reproduire, nous leur conseillerions d'apprendre par cœur la célèbre inscription d'Alfred de Vigny dans « La mort du loup »: « Puis, après comme moi, souffre et meurs sans parler » encore inscrite au sommet du monument et dont Pierre Brossolette avait fait sa devise.

Site Brossolette APRES vandalisme MAI  2012 001.JPG

Site Brossolette APRES vandalisme MAI  2012 005.JPG

Site Brossolette APRES vandalisme MAI  2012 004.JPG


PS: ne vous basez pas sur la rumeur qui court dans la station et qui nous a été transmise disant :«  que la mairie avait enlevé les orgues qui dérangeaient le voisinage par grand vent » Non: il y a très longtemps la base a été bouchée pour empêcher l'air d'entrer. Là aussi, quand on veut nuire, ce poison qu'est la rumeur, est insupportable! En réalité, les services techniques ont mis le site en sécurité après le vol.

Les commentaires sont fermés.