27.03.2012

Le Printemps de Poètes se penche sur l'enfance

2012 NP mars 10.jpgComme chaque année en cette période, le Printemps des Poètes met l'éclairage sur un sujet particulier, renouvelé régulièrement, et apte à alimenter des manifestations culturelles sur toute la France. Le thème national de 2012 est « Enfances ». Ce mot au pluriel a suscité une interrogation chez les poètes du Lundi Poétique qui l'ont abordé dans son sens le plus large de « commencements ».

Commencement de la vie bien sûr, mais aussi commencement du jour, d'une histoire, d'un amour, d'un voyage, d'un livre... Tout a un commencement et c'est dans ce point de départ que réside déjà l'intérêt de toute action, son suspense et, pour l'écrivain, les bases de son récit ou de son poème. Pour cette rencontre, le mot « fin » a donc été banni, et le public a écouté des textes qui évoquent un début, dans la fougue de ce qui est premier et tout nouveau. Dans un premier temps, le printemps, saison renaissance après cet hiver ravageur, s'est laissé décrire en vers. Mais ce qui s'est très vite imposé, c'est le thème de l'enfance qui touche chacun dans ses fibres les plus intimes. Tous ceux qui écrivent ont été tentés, à une occasion ou une autre, d'épancher leurs souvenirs personnels et de consacrer un ouvrage sur ce qu'ils ont vécu enfants.

Un extrait du livre de Nathalie Saraute « Enfance » a été lu par Simone Salgas. Les poèmes qui ont suivi avaient une coloration autobiographique et remontaient, pour les plus anciens parmi les participants, à la dernière guerre. A chacun son enfance et la nostalgie de ce qui est perdu.
Puis les poètes se sont tournés vers l'enfance oubliée, celle de la misère ou de la violence : plus qu'un cliché, les enfants du monde suscitent l'indignation quand ils vivent dans la rue ou sont victimes des conflits. Réalité du XXIème siècle, les paroles de « L'enfant de Tchernobyl » ont rendu brutalement présente la catastrophe nucléaire de Fukushima d'il y a juste un an.


On ne pouvait parler d'enfance, sans donner la parole aux enfants : Thomas était là, avec son élan et sa jolie voix qui interprète des morceaux de son choix. Graine de poète ou graine d'artiste, le tout jeune homme a le timbre prometteur et  l'assurance belle avec un micro a la main. Le public de la salle Monfreid l'a récompensé de ses applaudissements. Un bel exemple de « commencement » !
Pour clore ce Printemps des Poètes, quelques auteurs ont présenté leurs livres; particulièrement Martine Richard qui vient de publier « Tarentelle » son premier recueil de poèmes. Gilberte Mateu, Hélène Nesti, Alain Montoux ont lu des extraits de leurs œuvres et expliqué leur démarche de poètes. Simone Salgas a retracé son parcours de romancière et poète... Et la soirée s'est terminée, selon la coutume, dans la convivialité et l'ambiance musicale des guitares.

Prochain Lundi Poétique le 30 avril à 18 h avec pour invitée Françoise Delmon auteur du « Silence peuplé » et du « Rire des anges ». Renseignements : Marie-Andrée Balbastre tél 06 76 77 52 78. Le concours poésie 2012 est ouvert jusqu'au 31 mars; règlement auprès de l'association Terpsichore et sur le site www.poesie-terpsichore.eu .
 2012 NP mars 19.jpg2012 NP mars 21.JPG

 
 
 
 

2012 NP mars 11.jpg

Les commentaires sont fermés.