07.12.2011

Respectons "La Clape"

Récolte rousillous 03 12 11 002.jpg

Jusqu'à quand une aussi belle récolte?

Cri de rage que ce papier écrit après une balade dans notre Clape, massif dit « protégé ». A cette époque de l'année, bon nombre de narbonnais vont dans ce massif boisé chercher les « rousillous »  (lactaires délicieux). Ce champignon de cette contrée a un goût incomparable par rapport à la même espèce ramassée en d'autres lieux.

Je dis bien « chercher » et pas « cueillir », car en ce moment on ne peut que cueillir des lactaires oubliés après un râtelage en règle de gens peu scrupuleux ne respectant en aucune façon le nature et sciant ainsi la branche sur laquelle ils sont assis. Chercher un champignon, le lactaire par exemple, c'est un art: d'abord, pas de sac en plastique, un panier d'osier, un bâton, un couteau pliable, un sifflet pour prévenir les chasseurs environnants.

Quand on a trouvé un spécimen, on pose son panier à l'endroit même de la première trouvaille, et là commence l'observation minutieuse du terrain, en repérant le biotope de l'espèce ramassée, en tournant, à la découverte du « roudal » (rond: beaucoup d'espèces de champignons se développent en formant un cercle), de la pièce rare mais tellement fine à déguster. Voilà pour l'élégance de la recherche.

De plus, des « bataillons » se déplacent dans les vallons coupant tout ce qui ressemble à un lactaire! Savent-ils que cohabitent dans ce terroir miraculeux de « La Clape » plusieurs espèces comestibles de champignons? Cèpes, bolets des pins, grisets, russules en tous genres, bolets des près, pour ne citer que les plus connus, et j'en passe.

Respectez les espèces que vous ne ramassez pas! D'autres, qui chercheront derrière vous ramasseront ceux que vous aurez massacrés. Familles, enseignez à vos enfants à respecter ce lieu précieux et non pas comme dimanche dernier, papa en tête, faire un concours de drops avec son fils! Ou une autre famille tout à côté, hurler à tue-tête, au lieu d'écouter le silence de la forêt et ses chants d'oiseaux! J'avais honte et ne pouvais rien dire!
Respecter la Nature, c'est d'abord, respecter autrui. 

Les commentaires sont fermés.