08.11.2011

Un lundi poétique aux accents ibères

2011 NP oct 4.jpg

2011 NP oct 5.jpg

2011 NP oct 10.jpg

Après l'interruption des vacances, les Lundis Poétiques ont repris avec entrain en la salle Monfreid, et avec un arrière goût de l'été suggéré par le thème du jour : l'Espagne et l'Amérique Latine.
Destination de vacances, ces pays de soleil ne peuvent qu'inspirer les poètes qui ont, un jour ou l'autre, écrit dans leur carnet de voyage un quatrain sur les paysages inondés de lumière. L'Espagne frontalière, c'est aussi un morceau d'histoire commune avec notre région : la ligne frontière a longtemps bougé au cours des siècles, et les fortifications dont il reste les ruines en sont  les témoins. Les participants ont dit chacun, à travers leur texte, le lien particulier qui les relie à ce pays au-delà des Pyrénées : il y a ceux qui recherchent l'exotisme andalou, le flamenco, la musique et la danse...; ceux dont les ancêtres ont passé la frontière poussés par la guerre ou la misère -la Retirada a été évoquée d'une manière poignante-; ceux qui se passionnent pour la langue espagnole et l'ont étudiée avec goût ; et enfin ceux qui, venus d'Alsace, de Paris ou d'Angleterre, ont choisi d'habiter l'Aude tellement jumelle de la Catalogne...Sujet délicat abordé : la tauromachie.

Il y eut des poèmes pro et des pamphlets contre... Par extension, l'Amérique Latine attire les hispanisants, et plusieurs, dans l'assistance, ayant fait un séjour professionnel sur ce continent, en ont rapporté des anecdotes. Tel était le cas de l'invité de cette séance qui a pris la parole en deuxième partie : Pierre Thiollière, agrégé d'espagnol, maître de conférences à l'université de Clermont-Ferrand, Saint-Etienne et Besançon, est aujourd'hui devenu Audois, sans doute pour se rapprocher de l'Espagne ! Il a raconté son parcours, de Madagascar à la Bolivie, et lu des passages de ses œuvres. D'abord un journal de voyage « Automne en Mai », poèmes et photos sur l'Amérique du sud, puis « Ecbatane et autres récits » recueil de nouvelles. Il a ensuite parlé de son essai « La nature et la mer, miroir de moi » sur le poète espagnol Carlos Barral, dont il prépare une traduction. Beaucoup d'écrits inédits sont en attente dans les cartons de Pierre Thiollière et le public de Narbonne-Plage aura d'autres occasions d'écouter ce poète qui prend un réel plaisir à lire ses poèmes.

Pour prolonger ce voyage poétique aux couleurs espagnoles, la citation de Montaigne qui avait été proposée comme thème de réflexion, ouvrait une perspective humaniste : « Quelle vérité que ces montagnes bornent, qui est mensonge au monde qui se tient au-delà ?» La connaissance d'une autre culture, d'une autre langue ne peut qu'élargir le regard en effaçant la peur de l'inconnu, et rapprocher les peuples.
 
Le prochain Lundi Poétique aura lieu le 5 décembre avec pour invité le conteur François Plassard. Renseignements : Marie-Andrée Balbastre, Association Poésie Terpsichore tél 04 68 77 59 26, www.poesie-terpsichore.eu 

Les commentaires sont fermés.