28.08.2011

Quand le cabaret se marie avec la musique latino

Cabaret de Paris 19 08 11 020.jpgCabaret de Paris 19 08 11 007.jpgCabaret de Paris 19 08 11 005.jpg

Cabaret de Paris 19 08 11 022.jpgCabaret de Paris 19 08 11 063.jpgCabaret de Paris 19 08 11 052.jpg

Cabaret de Paris 19 08 11 030.jpg

Entendu dès la fin du spectacle de la bouche d'une résidente qui connaît la musique: « un des plus beaux ou le plus beau des spectacles de l'été ». C'est résumer en une ligne l'ensemble de cette soirée produite par une troupe avignonnaise. L'animation municipale sera réconfortée.

La première partie cabaret, aux costumes étincelants portés par  cinq sculpturales danseuses et un danseur professionnels jusqu'au bout des doigts, ont dansé et chanté: « Frou-frou », le French cancan, « Moulin des amours », « A la Bastille » entre autres morceaux standards qui procurent le succès, La foule est debout et l'applaudimètre atteint les sommets.

La deuxième partie avec le duo des « Latino Lovers » est un pur récital de musique tzigane. Les deux frères, Tito au chant et Samuel, le plus jeune, à la guitare ont émerveillé la très nombreuse assistance des « Terrasses ». Avec « Besame mucho », « Volare », « Cuando caliente el sol », « Ne me quitte pas » remixé, ou « Baïla, baïla » soutenu avec les « olé » du public, c'est l'euphorie. Une ambiance gypsie envoûte les « Terrasses », et la « Balade  », histoire d'un père et de sa fille, attire le respect de la foule jusqu'aux applaudissements finaux. La fête continue et va se terminer par « La Bamba », qui, portables allumés, en guise de bougies, va mettre le feu chez les vacanciers présents qui garderont un mémorable souvenir de leurs vacances à Narbonne-Plage. Vu et à revoir sans modération. 

Les commentaires sont fermés.