09.08.2011

"Happy Day": la qualité et le talent au rendez-vous

Groupe HAPPY DAY 03 08 11 044.jpgGroupe HAPPY DAY 03 08 11 015.jpgGroupe HAPPY DAY 03 08 11 028.jpgGroupe HAPPY DAY 03 08 11 030.jpg

Groupe HAPPY DAY 03 08 11 050.jpgGroupe HAPPY DAY 03 08 11 079.jpgGroupe HAPPY DAY 03 08 11 076.jpg

Leur deuxième passage sur la station après 2010, n'a fait que confirmer tout le bien que l'on pensait de cette formation narbonnaise en plein essor. Cinq musiciens et un chanteur: un sextuor de copains mais surtout de professionnels. Qu'on en juge:José Filatro, batteur et percussionniste à l'orchestre philharmonique de Toulouse et professeur au conservatoire éponyme: du talent à revendre, Jérôme Dufour au saxophone, professeur au conservatoire de Montpellier et pratiquant beaucoup le jazz, Germain Sébastien, au piano, professeur au conservatoire de Narbonne, Lilian Bencini à la basse ou contrebasse, le tout animé par le chef d'orchestre, André Djeranian  aux guitares solo, professeur au conservatoire de Narbonne et ancien guitariste de René Coll, accompagnateur de nombreuses vedettes internationales accompagné par un brillant élève de sa classe : Léo (16 ans) que l'on reverra certainement.. Le chanteur quant à lui: Jean-Marie Klaoui, au chant responsable de la police municipale narbonnaise accompagné d'une élève du conservatoire narbonnais choisie par« Mouche »: Shérazade Jombant qui faisait à l'occasion, sa première sortie sur scène.
Un répertoire bien choisi, une entrée en matière avec un jeune artiste,« Kochon » de son nom de scène, au rap élégant et un premier succès: « Un sourire ». Jean-Marie et André prennent alors possession de l'espace scénique et enchaînent les succès, appuyés par un  trio de choix et de choc: « Mes emmerdes », « Un chain my heart »; « Sarbacane » avec le jeune Léo à la guitare,  «  Ne ma quitte pas » ,« La bohème » , « Gigolo », «Georgia », « Emmenez-moi », « Joueur de blues », « Le pape a dit »,et bien d'autres titres de grands créateurs ou interprètes, un pur bonheur avec une grande participation du public soit sous forme de choristes, soit pour former une pluie d'étoiles en allumant les téléphones portables..
Et ce qu'il faut relever par dessus tout, c'est cette volonté sans cesse présente, de donner la chance a de jeunes talents telle Charlène à la fin du spectacle ou le fils du batteur jouant en duo avec son papa, sans oublier Léo bien sûr et la ravissante Shérazade. Merci messieurs les professeurs: la connaissance, non seulement ça se partage, mais c'est surtout la mettre au service de ses élèves pour les rendre plus forts , c'est mieux.

Les commentaires sont fermés.