02.08.2011

Un bruit de "ouf" pour une musique d'avant-garde (?)avec "Electro-Ducks"

Les seuls à être réchauffés, c'étaient les musiciens et chanteurs, torse nu au vent, poitrail à l'air, le public quant à lui était emmitouflé comme en plein mois d'octobre. Certes les acteurs d'« Electro Ducks » bondissant de gradins en gradins (pourtant les ducks (en français canards, au propre comme au figuré ne bondissent pas), escaladant les énormes baffles, haranguant le maigre public, ou se déchaînant en solo se montraient trempés de sueur, mais c'étaient bien les seuls.
Des baffles qui crachent des décibels à vous rendre sourd, des amplis en surchauffe acoustique, et du bruit, du bruit plus fort et encore plus fort. Et dire que de jeunes enfants étaient au premier rang des spectateurs devant la surpuissante sono!
Le « Hangar musical narbonnais » accompagnateur de ce groupe régional peut mieux faire que du bruit et des paroles en langue de Shakespeare totalement inaudibles. Probablement réservée à quelques initiés qui ont largement encouragé les artistes,( le public des « Terrasses n'est pas habitué à ces spectacles), cette musique-là n'a pas fait que des heureux sur l'agora festive où le maître-mot ce mardi soir était, selon l'expression consacrée par un célébrissime présentateur de télévision: « Faites du Bruit », sauf que là, c'était assourdissant non pas par des cris de joie, de liesse ou  d'enthousiasme, mais par des instruments et appareils que l'on peut faire hurler à outrance.Et l'on ne vous dit pas tout!
   Electro Ducks 26 07 11 017.jpgElectro Ducks 26 07 11 002.jpgElectro Ducks 26 07 11 010.jpg

Les commentaires sont fermés.