04.03.2011

La Clape nettoyée après l'incendie de l'été

Suite incendie de Clape ETE 2010 007.jpg

Suite incendie de Clape ETE 2010 003.jpg

Après l'incendie catastrophique de fin juillet 2010, tout particulièrement sur la commune d'Armissan, le feu avait progressé coupant le RD 168 à hauteur de Combe Longue.
Pendant quelques mois, les arbres brûlés et noirs offraient un spectacle de désolation sauf pour quelques uns qui avaient gardé une « touffe » verte et semblaient reprendre vie. Depuis quelques jours, une entreprise toulousaine spécialisée dans ce travail forestier coupe, nettoie et ramasse tous les bois brûlés puis les entasse sur le bord de la route d'où ils seront acheminés vers les pôles de Suite incendie de Clape ETE 2010 006.jpgsous-traitance.
Et la nature dans tout cela? Par définition, « la nature a horreur du vide » entendons-nous souvent. C'est vrai.S'il n'y aura pas de génération spontanée, il y aura un ensemencement naturel (voir les autres parcelles brûlées précédemment) qui développera à nouveau une végétation caractéristique pour ce type de terrain: la garrigue, avec un arbre dominant, le pin, mais aussi les arbustes tels que  le romarin, le genévrier, la lavande, les ronces, les chênes verts, etc.
Le paysage va se régénérer au fil du temps, ce sera long et dans quelques lustres nous retrouverons ce cadre idyllique et incomparable qui est: « La Clape » flamboyante et odoriférante.

Les commentaires sont fermés.